Livraison gratuite avec tout achat de 80 $ +
Blogue

As-tu fait tes devoirs?

22 novembre 2013 | Isabelle Patenaude


Si la réussite scolaire est une responsabilité partagée par tous : école, parents, enfants, société en général, composer au jour le jour avec les devoirs n’est pas toujours une sinécure pour les petits et…pour les grands. Comment peut-on faire pour que ce moment de vie soit profitable mais aussi agréable?


À quoi servent les leçons et devoirs?

Pour les enseignants, les devoirs et leçons permettent de consolider les notions vues en classe, de poursuivre le travail qui y est fait ou encore de préparer certains apprentissages à venir. Ils constituent aussi une bonne façon de constater les progrès des élèves.

En ce qui concerne les enfants, les devoirs et leçons sont bien sûr une façon de consolider les apprentissages, mais ils visent aussi à développer leur autonomie et à leur permettre d’acquérir de bonnes habitudes de travail.

Enfin pour les parents, en plus de constituer une façon de constater les progrès de leurs enfants, ils permettent de partager, au jour le jour, une partie du quotidien scolaire de l’enfant.

À chacun son rôle!

En lien avec les devoirs et leçons, le rôle du parent consiste à guider, à encadrer, à motiver l’enfant, mais non pas à lui enseigner, à lui donner des réponses ou à corriger ses erreurs! Bien qu’il puisse être tentant de le faire, il est important de résister à la tentation! Dans la perspective du rôle des devoirs et leçons il est préférable de laisser l’enfant chercher lui-même les réponses. C’est ainsi qu’il développe son autonomie et acquiert des habitudes de travail. En outre, un enseignant qui reçoit toujours des devoirs et travaux sans fautes ne peut évaluer ce qui est compris et ne l’est pas.

L’environnement idéal pour se concentrer

Tout le monde s’entend sur l’importance d’établir une routine. Elle simplifie l’organisation pour les petits comme pour les grands. Quand les devoirs et leçons ont toujours lieu au même moment, tout le monde sait à quoi s’attendre, on n’a pas à décider au jour le jour ni à négocier quotidiennement. Si on choisit de faire les devoirs avant le souper, il est essentiel que les enfants aient une pause entre le retour de l’école et le début du travail.

Devoirs et leçons devraient aussi toujours se faire au même endroit. Il faut choisir un lieu confortable et jouissant d’un bon éclairage. La chaise doit procurer une bonne assise à l’enfant et il est important que la table soit à une hauteur adéquate pour lui permettre d’écrire avec aisance. Au besoin, il peut être utile de placer un coussin d’appoint sur la chaise (Coussin d'appoint). De plus, le calme est de mise pendant les devoirs et leçons. La télé devrait être éteinte et les jouets et autres sources de distraction éloignées. Enfin, on devrait toujours aborder les notions les plus difficiles au début. Pourquoi? Tout simplement parce que c’est le moment où vous et votre enfant êtes le plus en forme.

Combien de temps?

Dans un feuillet destiné aux parents1, la commission scolaire des Chics-Chocs mentionne « la règle des 10 minutes ». Cette règle propose une durée quotidienne de 10 minutes par degré de scolarité. Ainsi, les devoirs des enfants de première année devraient durer chaque soir une dizaine de minutes, ceux des enfants de deuxième, 20 minutes, pour arriver à 60 minutes pour les jeunes de sixième année.

Motivation, travail et… jeu SVP!

Une attitude positive envers l’école et les travaux scolaires peut motiver un enfant à faire ses devoirs et leçons. S’il n’y a pas de recette magique pour que le moment se passe sans heurts, certains trucs et moyens peuvent aider à garder son calme pendant les travaux. D’abord si possible, la tâche peut être partagée entre papa et maman, selon les forces de chacun. Aussi, l’humour est un excellent moyen pour désamorcer les tensions. Enfin, dans un document d’information,le ministère de l’Éducation, du Loisir et du sport rappelle que « l’enseignant peut donner des conseils sur les meilleures façons d’accompagner votre enfant, selon ses forces et ses défis2.» On y rappelle aussi que l’agenda scolaire est « un outil précieux pour échanger avec l’enseignante ou l’enseignant2

Moyen d’apprentissage privilégié pour les enfants, le jeu permet aussi de rassembler parents et enfants dans le plaisir. Alors, pourquoi ne pas y recourir au moment des devoirs et leçon? On peut en inventer de fort simples : épeler les mots de vocabulaire au rythme du claquement des doigts, en tapant des mains, utiliser des boutons, jetons ou d’autres petits objets pour l’apprentissage des opérations mathématiques. Certains produits sur le marché sont utiles entre autres pour l’apprentissage du français et des mathématiques. Par exemple,(Bonhomme pendu) aidera un enfant pour l’épellation. Une mère nous a mentionné faire exprès de ne pas trouver les réponses pour voir le plaisir de son enfant qui la lui donne! Les opérations mathématiques pratiquées à l’aide d’un jeu de cartes (Mathable Quattro) ou d’un jeu de dés (Fermer la boîte de 12) peuvent clore une période de devoirs et leçons sur une note fort agréable.

Et vous, quels sont vos trucs pour motiver les enfants à faire leurs devoirs et leçons?



1. COMMISSION SCOLAIRE DES CHIC-CHOCS, Les parents et les devoirs, 2009

2. MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION, LOISIR ET SPORT, Devoirs et leçons - J'accompagne mon enfant, 2011

3. BÉLIVEAU MARIE-CLAUDE. Les devoirs et les leçons : questions et réponses pour les parents, Éditions du CHU, 2013.

Retour

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire au sujet de cet article.

Vous devez vous connecter ou créer un profil pour pouvoir publier des commentaires.