Livraison gratuite avec tout achat de 70 $ +
Blogue

Comment m’impliquer dans la vie scolaire de mon enfant?

31 août 2018 | En collaboration avec Succès Scolaire


Chez Succès Scolaire, une question revient fréquemment de la part des parents : « Jusqu’où dois-je m’impliquer dans la vie scolaire de mon enfant ? Je veux qu’il réussisse, mais également qu’il développe sa confiance en soi et son autonomie. » En tant que parent, votre implication est cruciale dans la réussite scolaire de votre enfant. Mais alors, où votre rôle commence-t-il et où finit-il ?

Implication au primaire

Plus votre enfant est jeune, plus vous devez superviser la période des devoirs et des leçons. En première et deuxième année, sans être assis à côté de lui en tout temps, car cela est anxiogène pour certains et peut nuire à son autonomie, restez à proximité.

À partir de la troisième année, vous pouvez assurer une supervision indirecte. Par exemple, laissez-lui du temps pour apprendre ses mots de vocabulaire, puis faites-les-lui épeler.

En ce qui a trait au contenu, que faire si vous remarquez des fautes ? Les corriger pour lui ? Ô grand jamais ! Vous pouvez lui demander de relire son devoir pour les corriger. S’il reste encore des fautes, vous avez le choix. Vous pouvez souligner les erreurs afin qu’il les corrige lui-même et lui fournir quelques explications au besoin. Vous pouvez aussi laisser les fautes afin que l’enseignant les constate et lui explique les notions non maîtrisées.

Évidemment, si votre enfant éprouve des difficultés particulières, cela change la donne : il aura besoin d’un encadrement plus étroit. Il est important de regarder aussi la propreté du travail, cela fait partie des apprentissages à faire pour votre enfant.

Implication au secondaire

Au secondaire, votre rôle change un peu : vous devenez plus un motivateur, un conseiller… même si on connaît l’aversion des adolescents envers toute tentative d’influence parentale !

Voici donc quelques trucs pour vous aider à guider votre ado afin qu’il sente que vous êtes derrière lui à 100 %, plutôt que…sur son dos!

En terminant, rappelez-vous que tous les enfants ont besoin d’être encouragés et soutenus, qu’ils aient 7 ou 17 ans. Et surtout, mettez l’accent sur la persévérance et la valeur de l’effort plutôt que sur les notes.

Voici quelques produits pour vous accompagner :

Bonne année scolaire 2018-2019 !

Retour

Commentaires

Il n'y a aucun commentaire au sujet de cet article.

Vous devez vous connecter ou créer un profil pour pouvoir publier des commentaires.